Quelle tenue pour courir en hiver ?

L’hiver : la période des pluies, du vent froid, des températures basses. Une saison qui n’empêche pas pour autant les joggeurs d’enfiler leurs tenues pour aller courir ! Mais quelle tenue est la plus adaptée pour courir en hiver ? Comment être paré pour affronter le froid lors d’une séance de course à pied ?

Une tenue pour courir en hiver tout en étant à l’aise

L’idéal pour un coureur c’est de courir dans une tenue confortable, ni trop chaude ni trop légère. Cela nécessite de s’habiller en fonction de la température extérieure et de la météo en général. Porter une tenue pour courir en hiver ne signifie pas de se vêtir de couches infinies de vêtements. Au contraire, l’accumulation de couches aura tendance à donner trop de chaleur et à rendre la séance de footing désagréable. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, il existe une tenue adaptée au running. Chez Decathlon notamment, un large choix de vêtements de running adaptés au froid est proposé.

Des vêtements chauds et respirants pour pratiquer du sport en extérieur

En hiver, pas de jambes ni de bras nus. Place aux collants ou aux leggings, aux sweats ou aux vestes. Il existe des matières techniques à la fois chaudes et respirantes. Cela offre un confort optimal et permet de maintenir la température du corps au chaud sans pour autant apporter un surplus de chaleur grâce à la fonction respirante.  Pour le haut, différentes couches de vêtements peuvent être portées et sont au nombre maximum de 3 : 

  • Une première couche : elle est indispensable lors de grand froid. Il peut s’agir d’un simple débardeur près du corps ou pour les plus frileux, d’un tee-shirt à courtes ou à longues manches toujours d’une matière technique, chaude et respirante.
  • Une deuxième couche : place au sweat de running, avec ou sans capuche, le sweat vous maintient au chaud et vous permet de courir confortablement grâce à sa souplesse. Il n’est pas obligatoire de porter une veste si le sweat vous suffit et qu’il ne pleut pas.
  • Une troisième couche : la veste de running. Le froid et la pluie nécessitent de porter une veste. Avec ou sans manches, les vestes de course à pied ont un effet coupe-vent et sont déperlantes, vous permettant de courir sous une pluie fine sans ressentir de gêne.

Selon les coureurs, la tenue pour courir en hiver ne sera pas la même. Certains se passent de la veste, d’autres de la première couche et d’autres du sweat. Il est pourtant vivement conseillé de ne pas faire l’impasse sur la première couche, essentielle pour maintenir la chaleur au plus près du corps.

Quelle tenue pour courir en hiver
Idée de tenue pour courir en hiver @Pixabay

Des vêtements imperméables pour courir en hiver

Même sous une pluie fine ou sous quelques flocons de neige, il est possible d’enfiler ses baskets et d’aller courir. Il est indispensable dans ce cas de porter une veste de running déperlante et imperméable. L’imperméabilité est due à une membrane de type Gore-Tex. Elle empêche l’eau de traverser le vêtement mais offre aussi une bonne respirabilité, permettant d’évacuer correctement la transpiration. En hiver, qu’il pleuve ou non, il est aussi essentiel de porter des vêtements réfléchissants. Les jours sont raccourcis, la nuit tombe rapidement. Si vous courez le soir, soyez visible grâce à un vêtement réfléchissant ou prévoyez une lampe frontale, une lampe pectorale ou de visibilité. La pluie peut également avoir tendance à troubler la vue des automobilistes et nécessite de porter ce type de vêtement.

Des accessoires pour compléter sa tenue de sport hivernale

L’accessoire IN-DIS-PEN-SABLE pour courir en hiver n’est autre que le bonnet. Le froid touchant d’abord les extrémités, la tête doit être protégée. Bandeau ou bonnet, il faut impérativement vous munir d’un couvre-chef ! Autre extrémité : les mains. Rien de plus désagréable que de courir avec des doigts congelés. Une paire de gants spécialisée est nécessaire pour affronter les jours de froid. Enfin, les pieds. Si vous courez sur un sol mouillé ou boueux, l’usage de baskets spécialisées et donc isolées est de mise. Baskets qui peuvent être accompagnées d’une paire de chaussettes chaudes et respirantes, pour éviter de finir les orteils gelés…

À présent, vous avez toutes les infos pour être parés et combattre le froid de l’hiver ! Ainsi pas d’excuses, en hiver pas de repos pour les joggeurs !

Inscrivez-vous dès maintenant et rejoignez un groupe de joggeurs motivés pour courir par tous les temps !

Quel sport pour perdre du poids ?

Trouver un sport pour perdre du poids n’est pas toujours facile. Tout d’abord il faut être motivé et déterminé. Nombreux sont ceux qui entament une nouvelle activité dans le but de maigrir et finissent par abandonner par manque de motivation, manque de temps ou tout simplement par fainéantise. Ce qui est important pour pouvoir atteindre son objectif de perte de poids, c’est de trouver une activité qui nous plaît réellement. En effet, lier l’utile à l’agréable permettra de garder la motivation. Et qui ne rêve pas de perdre du poids et de maigrir sans ressentir de contraintes ou de découragements ? En optant pour une activité qui vous correspond, vous pourrez enfin atteindre le corps que vous souhaitez tout en vous amusant. Découvrez sans plus attendre 4 activités sportives qui vous permettront de perdre du poids. A vous ensuite de faire votre choix en fonction de vos préférences !

Le running

Le running est sans aucun doute un sport pour perdre du poids. Et bonne nouvelle : courir lentement, ça fonctionne aussi ! Inutile donc de courir à toute allure, une course lente fera tout à fait son job. Aussi, exit l’idée reçue selon laquelle « la perte de graisse ne se déclenche qu’après 45 minutes d’exercices ». Pas du tout. Le secret est de courir de manière régulière, soit 3 à 4 fois par semaine minimum et sur la durée pour espérer obtenir des résultats. Pour accélérer la perte de poids, il est intéressant de combiner les sessions de running à des séances de cardio plus intenses comme des HIIT très bien expliqués ici.

La marche

La marche permet aussi de perdre du poids, mais à certaines conditions. Il faut compter une heure de marche par jour pour pouvoir maigrir. Et plus le rythme sera soutenu, plus vous perdrez du poids. On estime qu’une marche à 5km/h équivaut à environ 280 calories éliminées. Pour 7km/h, ce sont environ 360 calories qui sont brûlées. Sachez également qu’en marchant, ce sont 45% des graisses qui sont éliminées ! Retrouvez tous les secrets de la marche pour maigrir par ici.

Le vélo

Autre sport pour perdre du poids : le vélo. C’est une activité sportive qui stimule le cardio et active la perte de graisse. Bien entendu, l’intensité de l’activité aura un impact sur les résultats. Comme pour la marche, plus le rythme sera soutenu, plus vous perdrez en graisse et donc en poids. Mais pas de panique, même les plus lents d’entre vous obtiendront les résultats souhaités à savoir une perte des kilos en trop. Simplement, il faudra être patient et assidu car cela prendra plus de temps. L’avantage de cette pratique, au-delà d’être un sport, le vélo permet d’allier effort et plaisir, découverte.

Le roller

Le roller, un sport à partager à plusieurs et qui permet de se dépenser pour perdre du poids
Le roller, un sport à partager à plusieurs et qui permet de se dépenser pour perdre du poids – © Pixabay

En plus de vous permettre de perdre du poids, le roller est une activité amusante. Bien que moins efficace que le running ou le vélo, elle demeure l’occasion d’allier perte de poids et véritable moment de distraction. En effet, c’est une activité dynamique, agréable à pratiquer. Le roller est un sport pour perdre du poids qui va également permettre de tonifier son corps et d’améliorer son équilibre. On compte entre 200 et 600 calories éliminées pour une heure d’exercice. N’hésitez pas à créer un groupe pour partager ensemble vos futures virées à roller !

A présent, il ne vous reste plus qu’à choisir l’activité sportive que vous voulez pratiquer ! Quel que soit votre choix, il est important de rappeler que la pratique d’un sport pour perdre du poids sera compromis si votre alimentation ne suit pas. Il est donc primordial de mettre en place une alimentation saine et équilibrée combinée à votre nouvelle activité. Il n’y a plus qu’à se lancer en combinant activité sportive et alimentation réfléchie !

Alors, prêts à perdre du poids ?

3 choses à savoir sur l’entraînement fractionné

L’entraînement fractionné est un entraînement très intéressant pour le coureur qui souhaite progresser. Il permet d’augmenter sa vitesse et son endurance. Cependant, c’est un entraînement intense qu’il faut appréhender en ayant des connaissances. Voyons dans cet article trois choses indispensables pour l’accomplissement d’un entraînement fractionné en toute sécurité et qui permettent des résultats sans en subir de mauvaises conséquences. 

L’importance de l’échauffement

L’échauffement avant la course à pied est une étape primordiale qui est bien souvent négligée. Quand nous mentionnons plus haut le terme « mauvaises conséquences » cela signifie que chaque étape est importante. En effet, en ce qui concerne l’échauffement, il permet de diminuer les risques de blessures et renforcer l’efficacité de la séance de running. Pour chaque séance de running, qu’elle fasse partie d’un entraînement fractionné ou qu’elle soit une course classique sans intégrer de VMA (Vitesse Maximale en Aérobie), il est important de s’échauffer une quinzaine de minutes en courant à faible allure. Pour définir ce terme, retenez qu’il faut pouvoir bavarder pendant votre course d’échauffement sans être essoufflé. Les jours où vous incluez un entraînement fractionné, d’autres exercices sont à pratiquer afin de préparer au mieux vos muscles et vos tendons. Il faut alors dans un second temps, effectuer des exercices tels que : le talon-fesses, les montées de genoux ou encore les pas chassés jambes tendues. Ceux-ci sont à faire pendant 5 à 10 minutes. Enfin dans un troisième temps, adopter son allure de course sur une courte distance, de préférence sur une ligne droite. Deux allers-retours d’une vingtaine de secondes finiront cette séance d’échauffement. Bien échauffé, vous pouvez ensuite vous lancer dans votre course. 

L’entraînement fractionné : un exercice de fond à maîtriser

L’entraînement fractionné est un entraînement qui peut être traumatisant pour l’organisme. C’est pourquoi, il faut savoir dans quelles conditions un tel entraînement peut être effectué. Il est déconseillé au coureur qui débute la course à pied ou au coureur qui est en pleine reprise après une longue pause. Bien sûr, il est possible d’envisager cet exercice même si l’on est débutant, dans le cas où l’on court depuis quelques mois de manière régulière. Bien souvent, cet entraînement arrive naturellement lorsque le rythme de la course stagne et qu’il devient difficile d’augmenter ses performances. Attention en revanche à ne pas abuser de cet entraînement pour les coureurs expérimentés. Cela pourrait entraîner de la contre-performance, un surentraînement ou pire, des blessures. L’entraînement fractionné est simple : c’est le fait d’alterner des phases rapides et des phases de récupération. A force d’entraînement, les phases de vitesse élevée seront facilitées et pourront être pratiquées beaucoup plus longtemps. Ce qui conduira à une nette amélioration des performances. Autre bénéfice, cet entraînement va accroître les capacités physiques et rendra les courses beaucoup plus agréables physiquement et psychologiquement. Si vous pratiquez ce genre d’entraînement, votre expérience et vos « séances types » pourraient intéresser plus d’un joggeur, n’hésitez pas à les partager sur le site directement.

Etirements
L’importance des étirements, avant et après la pratique du sport – @Codevallée

L’importance des étirements après l’entraînement fractionné

Au sujet des étirements, on entend tout et son contraire… Comme la phase d’échauffement, la séance d’étirement après une course est indispensable. Elle prévient les risques de blessures et favorise la récupération. Étape indispensable à effectuer d’une certaine manière. À l’issue de votre séance, il est nécessaire de terminer par un footing très léger avant de passer sur une marche active. En effet, le cœur supporte mal les décélérations brutales. Une fois à l’arrêt, il est conseillé de faire quelques exercices de stretching. Ils viendront assouplir vos muscles et vos tendons et vous permettront par la même occasion de vous détendre. C’est ici qu’il faut être vigilant. En effet, les différents étirements sont à faire une quinzaine de secondes chacun, pas plus. Le muscle reprendra lui-même sa longueur de repos. Chaque partie du corps est à étirer, en insistant bien sûr sur les jambes (ischio jambiers, cuisses, mollets, tendons d’Achille, etc). Pour une séance d’étirements plus approfondie, il faudra patienter au moins deux heures après l’entraînement. Les divergences au sujet de cette phase importante faisant partie intégrante d’un entraînement, résident principalement dans sa durée.  Retenez qu’il faut l’effectuer en pratiquant une série de différentes postures rapides puis une longue séance bien après l’entraînement. 

Vous avez à présent les clés pour vous mettre à l’entraînement fractionné. Je vous invite à vous inscrire sur Corunning afin de trouver des futurs co-runners avec qui vous pourrez évoluer et dépasser vos performances !

Comment allier facilement running et respect de l’environnement ?

A l’heure où l’écologie et la protection environnementale sont des préoccupations mondiales, défendre ces valeurs est possible à chacun, à son échelle. Des évènements sportifs écolos existent partout dans le monde.

Running ou randonnée, découvrez comment faire non pas un pas pour la planète mais des centaines en alliant sport et convivialité.

Running ou randonnées écolos : des évènements en plein essor

Parmi les évènements associant running ou marche à pied et protection de l’environnement, on en compte un certain nombre à travers le monde.

En France, de nombreux évènements sont organisés chaque année. En voici quelques-uns :

Ecotrail Paris

L’idée d’Ecotrail est née en France en 2007. Les Ecotrail sont aujourd’hui présents dans une dizaine de pays. Randonnées ou running écologiques, des sorties sont proposés chaque année. Les différents Ecotrail mettent en place de nombreuses initiatives afin de préserver
l’environnement. Nettoyage des parcours, incitation à l’utilisation de transports durables pour se rendre à l’évènement. L’utilisation de sentiers naturels afin de faire prendre conscience de l’importance de la préservation de la nature et de sensibiliser à la fragilité de l’environnement. La 14 ème édition se déroulera les 3 et 4 juillet prochains.

Le Marathon Vert

1km parcouru = 1 arbre planté. Tel est l’un des objectifs de ces courses. Aussi, l’évènement incite les participants à agir pour la protection de l’environnement. Ils doivent d’ailleurs signer une « charte de bonne conduite » les invitant à récupérer les déchets durant la course, à limiter les supports jetables et à favoriser les transports durables (covoiturage ou transport en commun). En 2019, grâce aux coureurs, 117 445 arbres ont pu être plantés. Le prochain évènement qui représentera la 10ème édition aura lieu le 24 octobre 2021.

La Run Eco Team

Il s’agit ici d’une association créée par Nicolas Lemonnier en 2016. Présente dans plus de 100 pays, son action consiste à courir pour un monde plus propre. Le concept est basé sur le « plogging », concept suédois qui est la combinaison de jogging et de ramassage de déchets. En effet, le terme « plogging » vient de la contraction du mot « plocka upp », (ramasser) et « jogging ». Un running écologique qui a séduit beaucoup de runners. On compte aujourd’hui une communauté de 20 000 membres très actifs sur les réseaux sociaux.

allier running, randonnées avec respect de l'environnement
Respect de l’environnement – Durée de vie des déchets, Recyclage des déchets ©Codevallee

Participer à ce genre d’évènements a donc un double intérêt : la protection de la planète et la pratique sportive en collectif. Et vous pouvez créer vos propres évènements sportifs et écolos directement sur Corunning.
Pour aller plus loin dans cette démarche éco-responsable, il est judicieux de se pencher sur les autres écogestes possibles.

L’utilisation de vêtements écologiques – un autre moyen pour respect l’environnement en pratiquant du sport

Quitte à participer à ces évènements où l’écologie en est l’acteur principal, pourquoi ne pas utiliser une tenue éco-responsable ? Le running ou la marche à pied nécessitent d’être bien chaussé et d’avoir une tenue adaptée. Le textile étant la deuxième industrie la plus polluante au monde, opter pour une tenue respectant l’environnement est la meilleure option pour être en accord avec ces valeurs. Quelques enseignes s’engagent dans une démarche éthique et responsable. Chacune d’entre elles utilisent des matériaux biologiques ou recyclés issus de bouteilles en plastique, de filets de pêche, etc. En voici quelques-unes : Patagonia, Picture Organic Clothing, Gayaskin, Francus, Nosc, Ecoalf, Yuj, Circle.

Il en existe d’autres, certaines spécialisées dans des pratiques sportives telles que la danse ou encore le yoga. Aussi, le site Mygreensport recense toutes les marques françaises ayant cette démarche éco-responsable et vend leurs produits en ligne.

Une autre piste possible pour allier le running et respect de l’environnement

Une autre idée verte saura séduire les plus impliqués. Le running ou la marche à pied pour aller travailler. Démarche 100% écolo, permettant d’allier sport et travail.

Se dégager du temps pour une pratique sportive relève parfois de l’impossible. En allant travailler avec comme seul moyen de transport ses deux jambes, vous contribuez à la fois à votre bien-être et plus largement au bien-être de notre planète.

Prêt à faire votre premier pas éco-responsable ?